VELUX Schweiz AG
retour
Femme aérant une chambre à coucher avec des puits de lumière | Magazine VELUX

Ventiler correctement pour créer un climat intérieur agréable jusque dans les combles

Ventiler correctement pour créer un climat intérieur agréable jusque dans les combles

60 pour cent des Européens ne ventilent pas assez souvent leurs intérieurs. Or, c’est indispensable pour un air ambiant agréable et sain. En ventilant correctement, vous ne vous contentez pas d’assurer des températures intérieures agréables tout au long de l’année: vous agissez aussi efficacement contre les éléments insalubres de l’air, la formation des moisissures et les frais de chauffage élevés. Le respect ne serait-ce que de ces quelques conseils vous fait déjà économiser de l’argent et du stress.

Tous les conseils utiles en un clin d’œil:

  • En principe, vous devez aérer à fond le matin et le soir.
  • La ventilation par à-coups réduit la durée de la ventilation.
  • La ventilation transversale accélère l’échange d’air.
  • Aérez lorsque l’air extérieur est plus froid que la température intérieure.
  • Évitez de mettre les fenêtres en position de basculement.
  • Fermez le chauffage pendant que vous aérez.

Combien de temps faut-il ventiler?

L’air frais est sain, veillez à ventiler régulièrement tout votre logement. En d’autres termes, vous devriez aérer trois à quatre fois par jour. Les moments les plus propices pour aérer dépendent bien entendu de la saison. En hiver, il convient de ventiler plusieurs fois par jour pendant 5 à 10 minutes, tandis qu’en été, vous pouvez laisser tranquillement jusqu’à 30 minutes les fenêtres ouvertes. La fréquence d’aération dépend aussi du type de pièce et de sa fréquence d’utilisation.

En été comme en hiver, la ventilation dite transversale est judicieuse. Pour ce faire, ouvrez le plus grand nombre possible de fenêtres et de portes du logement – si possible qui se font face dans la maison, afin de créer un courant d’air qui accélère la circulation de l’air.

Sachez par ailleurs qu’il est plus efficace de ventiler plusieurs fois par à-coups que de mettre les fenêtres en position de basculement pendant un long moment. À cet effet, ouvrez complètement les fenêtres pour une durée de 5 à 10 minutes, pour permettre un renouvellement suffisant de l’air.

Ventiler en hiver

Une habitude de ventilation largement répandue consiste à laisser la fenêtre basculée en cas d’absence ou la nuit pendant plusieurs heures. Pendant la saison froide, aérer en permanence assure certes un important renouvellement d’air dans la chambre, mais fait aussi considérablement grimper la facture de chauffage. Bien ventiler en hiver signifie donc de laisser les fenêtres grandes ouvertes pendant seulement 5 à 10 minutes – il s’agit de la ventilation dite par à-coups. Bien entendu, on ne peut totalement éviter une dissipation de la chaleur, mais le sol et les murs n’auront pas le temps de refroidir et la chaleur douillette reviendra rapidement. En hiver, veillez à trouver toujours le bon équilibre entre chauffer et ventiler.

Ventiler en été

Bien ventiler en été, cela ne s’improvise pas non plus. Même avec des températures estivales chaudes, la position basculée de la fenêtre n’est pas suffisante la plupart du temps. Dès que l’air extérieur est plus frais que la température intérieure, le plus judicieux est d’ouvrir les fenêtres aussi grandes que possible. Mais en été, vous pouvez aussi laisser vos fenêtres ouvertes jusqu’à 30 minutes, sans états d’âme. Dans les combles aussi, une bonne ventilation contribue à éviter une trop grande chaleur. Pour lutter contre la surchauffe de vos pièces d’habitation, vous devez être vigilant non seulement à bien ventiler, mais aussi à utiliser la bonne protection contre la chaleur pour votre fenêtre de toit.

Une cuisine blanche est ventilée par un puits de lumière | Magazine VELUX

Quand devez-vous ventiler?

Les moments les plus propices pour aérer sont surtout le matin après le lever et le soir avant d’aller au lit. Bien entendu, cela vaut aussi la peine d’ouvrir les fenêtres entre ces deux moments, pour apporter de l’air frais dans la pièce – en particulier si vous y séjournez souvent et longtemps.

Pour éviter qu’il règne un climat intérieur chaud en été, il faut s’abstenir de ventiler pendant l’heure de midi où la chaleur est écrasante, car cela est contreproductif lorsque l’air extérieur est plus chaud que la température intérieure. En hiver aussi, il est recommandé d’aérer à fond le matin et le soir. Vous évacuez ainsi l’air vicié de la nuit, tandis que l’apport d’air frais permet de trouver un sommeil reposant. De plus, n’hésitez pas à ventiler régulièrement les pièces après avoir cuisiné ou pris une douche, pour laisser sortir l’air humide.

Adapter le besoin de ventilation aux pièces de vie

En sus des diverses exigences qui s’imposent tout au long de l’année, vous devez impérativement vous poser la question: comment bien ventiler quelle pièce? À cet égard aussi, les réponses sont plurielles.

Ventiler la salle de bains et la cuisine

En principe, le mieux est de ventiler immédiatement par à-coups après avoir fait grimper le taux d’humidité, comme c’est le cas dans la cuisine ou la salle de bains. L’humidité peut ainsi parfaitement s’évacuer, et vous évitez de laisser du terrain aux déplaisantes moisissures. Après la douche ou le bain en particulier, il convient de bien ventiler la salle de bains. L’important ici est de garder les portes fermées pour éviter que l’humidité ne s’échappe dans les autres pièces.

Les pièces où vous séjournez moins doivent, elles aussi, être régulièrement aérées. Si elles n’ont pas de fenêtres, une porte ouverte peut déjà assurer un certain échange d’air. Mais comment doit fonctionner la ventilation d’une salle de bains sans fenêtre pour être efficace? En effet, il s’y accumule justement beaucoup d’humidité. C’est pourquoi il est conseillé d’installer un système de ventilation supplémentaire.

Ventiler la chambre à coucher

Dans la chambre à coucher aussi, il peut régner une humidité de l’air accrue la nuit. Pendant votre sommeil, vous dégagez en effet de l’humidité dans la pièce via votre respiration. D’où l’intérêt, une fois de plus, de ventiler correctement la chambre à coucher – le geste à adopter dépendant également de la saison. Lors des chaudes nuits d’été, vous pouvez tranquillement laisser la fenêtre ouverte, pour assurer le plus grand renouvellement de l’air. Lorsque les températures extérieures sont plus fraîches, nous recommandons de procéder à une forte ventilation par à-coups avant le coucher et après le lever.

Des systèmes de ventilation au service d’une circulation d’air permanente

Si vous avez un appartement dans les combles ou que l’étage supérieur de votre maison est mansardé, vous pouvez opter pour des systèmes de ventilation sophistiqués via vos fenêtres de toit. Les systèmes de ventilation pour les combles constituent une solution intelligente et confortable pour créer un climat intérieur de qualité. Quelle que soit la météo, ils assurent une circulation ininterrompue de l’air et, ce faisant, une ventilation à faible consommation d’énergie dans les combles, sans déperdition de chaleur en hiver. Ils peuvent être aussi associés à un système de refroidissement. Pour les pièces humides comme la salle de bains, il existe des solutions qui s’adaptent à l’humidité de l’air dans la pièce. Autre option, vous déléguez la ventilation à un système domotique en combinaison avec des fenêtres de toit électriques, et optimisez ainsi le climat intérieur.

Un système domotique vous permet d’obtenir un climat intérieur plus sain. Les critères suivants en font notamment partie: air frais, températures intérieures optimales, lumière du jour suffisante, humidité de l’air équilibrée et conditions de sommeil optimisées. Retrouvez de pIus amples informations à ce sujet sur Healthy Homes Barometer.

Concepts de ventilation à la carte

Dans les nouvelles constructions ou après des travaux de rénovation, certains matériaux employés comme les colles, la mousse de construction ou les revêtements de sol, peuvent générer des émanations toxiques pour l’homme. En pareil cas, il est crucial d’opter pour un concept de ventilation approprié. Abordez ce sujet bien précis avec votre planificateur ou votre artisan couvreur.

Lorsque vous suspendez votre linge dans le local de séchage, il y règne sûrement une forte humidité de l’air. Dans ce cas, il peut s’avérer judicieux d’acheter un hygromètre. L’hygromètre, qui mesure quelle quantité d’eau est dissoute dans l’air, donne ainsi des indications sur quand et combien de temps il faut ventiler.

Dans les pièces de vie qui, pour des raisons liées à la construction ou d’autres raisons, sont particulièrement exposées à une mauvaise qualité de l’air, il est recommandé d’utiliser en plus un capteur COV. Ce capteur indique si la qualité de l’air est bonne, encore suffisante ou mauvaise. Dans ce cadre, il fonctionne comme hygromètre, tout en mesurant la concentration dans l’air d’autres composés organiques volatils, comme la colle.

Différentes façons de ventiler une maison | Magazine VELUX
Ventilation transversale dans la maison via les portes et les fenêtres

Autres mesures pour une qualité de l’air optimale

Aérer avec un ventilateur, disposer des plantes d’intérieur pour un air plus agréable – il existe quelques autres règles et conseils à prendre impérativement en compte pour maintenir un bon climat intérieur. En voici quelques exemples:

  • Soutenir l’aération avec un ventilateur: nombreux sont ceux à avoir recours à un ventilateur pour rendre les pièces chaudes plus agréables. Il crée un léger courant d’air dans la pièce, procurant une certaine sensation de fraîcheur.
  • Ventiler lorsqu’il pleut: aérer lorsqu’il pleut contribue aussi à évacuer l’humidité de l’air vers l’extérieur. Pour ce faire, il faut cependant ouvrir complètement la fenêtre pendant quelques minutes et éviter la position de basculement.
  • Disposer des plantes d’intérieur. Toutefois, la prudence est de mise: si les plantes peuvent améliorer la qualité de l’air dans une pièce, trop de plantes peuvent avoir l’effet contraire. Il faut donc veiller à végétaliser modérément vos appuis de fenêtre.
  • Faire sécher le linge dehors: il faut éviter de faire sécher son linge dans les pièces de vie. L’humidité qui s’en dégage entraîne rapidement des moisissures qui sont nocives pour la santé.
  • Coupez le chauffage pendant que vous aérez: cela vous permettra à terme de réduire considérablement votre facture de chauffage, sans que la qualité de l’air dans vos pièces de vie en pâtisse.
Partagez cet article
Haut de page