VELUX Schweiz AG
retour
Pluie s'égouttant sur un puits de lumière | Magazine VELUX

Pourquoi il est judicieux de ventiler même lorsqu’il pleut

Pourquoi il est judicieux de ventiler même lorsqu’il pleut

Lorsqu’il n’en finit pas de pleuvoir, vous êtes-vous déjà demandé s’il valait mieux aérer maintenant ou laisser la fenêtre fermée? Le fait est que vous devez régulièrement ventiler, y compris par temps de pluie, pour maintenir un climat intérieur sain. L’important à cet égard est d’adopter les bons gestes en termes de ventilation.

Pourquoi la ventilation par temps de pluie est si importante

La ventilation est importante pour maintenir un climat intérieur sain et éviter les moisissures – quel que soit le temps et à chaque saison. Lorsqu’il pleut aussi, il est crucial de bien aérer. En effet, bien que l’air chaud puisse absorber plus d’humidité que l’air froid, l’air extérieur réchauffé reste toujours plus sec que l’air intérieur. En la matière, la ventilation par à-coups est la méthode la plus efficace pour renouveler l’air.
Si vous n’aérez pas régulièrement, l’air de vos pièces est vicié au bout d’un certain temps. Il est alors chargé de substances nocives et de poussières, et son humidité augmente. Cette situation présente des risques pour la santé, sans compter qu’elle favorise la formation de moisissures. En ventilant, vous provoquez un renouvellement de l’air entre l’air ambiant vicié et humide d’une part, et l’air extérieur frais et sec d’autre part.

C’est d’ailleurs une erreur de penser que les fenêtres doivent rester fermées lorsqu’il pleut pour éviter de faire entrer encore plus d’humidité dans la pièce.

Ventiler lorsque l’humidité de l’air est élevée à l’extérieur: mode d’emploi

Pour ventiler lorsqu’il pleut, il s’agit avant tout d’adopter la bonne méthode. Un hygromètre peut s’avérer un investissement tout à fait judicieux lorsque l’on veut ventiler correctement. Cet appareil renseigne sur l’humidité de l’air qui règne dans la pièce et vous donne ainsi de précieuses informations sur le moment opportun pour aérer. Selon la température de la pièce, on considère que l’humidité de l’air ambiant est de 50 % en moyenne. Pendant les mois froids, vous devez ouvrir la fenêtre au plus tard lorsque l’humidité de l’air atteint plus de 60 % dans la pièce.

Si l’humidité de l’air est supérieure, la ventilation par à-coups est la méthode la plus efficace pour renouveler l’air. Aérez plusieurs fois par jour, pendant cinq à dix minutes. Lorsqu’il pleut toute la journée, le mieux est d’aérer par à-coups le matin et le soir. En principe, cela suffit si personne n’est présent dans la maison en journée. Pour ce faire, ouvrez vos fenêtres en grand, l’idéal étant de les ouvrir toutes en même temps. Il en résulte un courant d’air, qui permettra un renouvellement rapide de l’air dans toute la maison. En revanche, il faut éviter de se contenter de mettre les fenêtres en position de basculement. Même si cela maintient un échange d’air permanent, il se trouve que la façade extérieure refroidit, en particulier pendant la saison froide. Votre énergie de chauffage s’échappe vers l’extérieur, et vous favorisez la formation de moisissures.

Si vous souhaitez revérifier les valeurs qu’affiche l’hygromètre, veuillez attendre quelques minutes. L’air frais doit d’abord se réchauffer à la température intérieure, avant que l’hygromètre n’affiche des valeurs fiables. Si la valeur reste trop élevée, il peut être utile d’augmenter momentanément le chauffage.

Bien ventiler par temps humide: l’importance de la pièce

La bonne ventilation par temps de pluie dépend également de la pièce dont il est question. Cela tient, entre autres, à l’usage auquel la pièce est affectée. Les activités telles que cuisiner dans la cuisine, se doucher dans la salle de bains ou faire sécher du linge humide produisent plus d’humidité, d’où la nécessité d’aérer plus souvent.

Si dans un salon, une chambre d’enfant ou un bureau une température moyenne de 22°C et une humidité de l’air entre 40 et 60 pour cent constituent une situation idéale, l’hygromètre devrait afficher une valeur de 50 à 70 pour cent dans la cuisine et la salle de bains. En outre, il est opportun de chauffer régulièrement lorsque les températures extérieures sont froides. Pour ventiler correctement votre chambre à coucher, orientez-vous plutôt sur une température intérieure inférieure à 20°C. Ici aussi, la valeur idéale de l’humidité de l’air se situe entre 40 et 60 pour cent. Étant donné que l’humidité de l’air augmente énormément la nuit du fait de la transpiration émise et de la respiration, il est indispensable d’aérer après le lever.

Un air ambiant frais lorsqu’il pleut, c’est aussi possible avec des fenêtres de toit

Avec des fenêtres de toit, la ventilation se présente un peu différemment lorsqu’il pleut. En effet, le risque est qu’il pleuve dans la pièce si la fenêtre est ouverte. Mais avoir des fenêtres de toit ne signifie pas que vous devez renoncer à un climat intérieur sain. Bien au contraire, il existe des éléments de ventilation spéciaux qui remédient à cette situation. Les solutions de ventilation automatiques comme VELUX Balanced Ventilation garantissent par exemple un apport d’air frais dans les combles, y compris avec des fenêtres fermées. Autre solution, vous pouvez attendre un peu que l’averse se calme ou que le vent tourne, afin qu’il ne pleuve pas à l’intérieur.

De plus, toutes les fenêtres de toit électriques de VELUX sont équipées de détecteurs de pluie. S’il devait vous arriver d’avoir oublié de fermer les fenêtres avant de quitter la maison, les détecteurs sauront identifier à tout moment une averse, et les fenêtres se fermeront automatiquement. Il est aussi facile d’équiper a posteriori des fenêtres manuelles avec un moteur et un détecteur de pluie.

Fenêtres de toit Velux avec détecteur de pluie | Magazine VELUX

Les principaux conseils pour ventiler lorsqu’il pleut

Vous trouverez ci-après une synthèse des principaux conseils en matière de ventilation en présence d’une forte humidité de l’air à l’extérieur:

  • Si vous disposez d’un hygromètre, tenez compte des valeurs affichées.
  • Aérez plusieurs fois par jour pendant cinq à dix minutes.
  • Baissez le chauffage lorsque vous aérez alors qu’il pleut et qu’il fait froid dehors, et remontez-le de nouveau ensuite.
  • S’il se forme de l’eau de condensation à la surface des fenêtres bien que vous aériez correctement, essuyez-la régulièrement pour empêcher la formation de moisissures.
  • Chauffez en permanence vos pièces lorsque les températures sont froides à l’extérieur.

Questions fréquemment posées

À quelle valeur de l’humidité de l’air faut-il aérer?

L’humidité de l’air optimale se situe entre 40 % et 60 % dans les pièces d’habitation. Vous devez aérer les pièces aussi bien lorsque l’air est trop humide, soit à partir de 60 % d’humidité de l’air, que lorsque l’air est trop sec et que l’humidité de l’air est inférieure à 40 %.

L’humidité de l’air est-elle plus élevée lorsqu’il pleut?

En effet, l’humidité de l’air peut augmenter dans les pièces d’habitation lorsqu’il pleut, qu’il neige ou qu’il fait lourd. La ventilation régulière peut cependant éviter de créer une humidité de l’air trop élevée dans les pièces.

Combien de temps aérer en automne?

En automne, il faudrait aérer plusieurs fois par jour pendant 5 à 10 minutes, avec la fenêtre grande ouverte. Lorsqu’il pleut toute la journée, le mieux est d’aérer par à-coups le matin et le soir.

 

Partagez cet article
Haut de page