VELUX Schweiz AG
retour
Une femme découvre des signes de moisissure sur un mur | Magazine VELUX

Check-list pour reconnaître, faire tester et enlever les moisissures

Check-list pour reconnaître, faire tester et enlever les moisissures

À quoi reconnaît-on des moisissures et comment les combattre efficacement? Une question que presque tout propriétaire de maison s’est déjà posée une fois. Les moisissures ne sont pas simplement disgracieuses, elles peuvent aussi avoir des effets dangereux sur la santé. Notre check-list vous permettra de déterminer le degré de vulnérabilité de votre intérieur aux moisissures, la façon de bien les prévenir et les tests à utiliser pour déceler les spores de moisissures.

1. Évaluer le risque de moisissures

Souvent, les occupants contribuent eux-mêmes inconsciemment à induire des moisissures, par ex. par une mauvaise ventilation, un mauvais chauffage ou des meubles mal placés. Les questions suivantes vous aideront à déterminer à quel point votre logement est exposé au risque de moisissures.

A) Est-ce que j’aère et chauffe correctement et suffisamment?

Une mauvaise qualité ou un défaut de ventilation et de chauffage font partie des causes les plus fréquentes de la formation de moisissures. Une bonne ventilation permet à l’humidité accumulée dans l’air de s’échapper de nos pièces tout en créant un climat intérieur d’une qualité constante. Le mieux est d’aérer régulièrement par à-coups, ou d’assurer un renouvellement constant de l’air. Dans les pièces dépourvues de fenêtres, un système de ventilation opérationnel doit être présent pour que l’air puisse circuler.

B) Est-ce que de l’eau de condensation se forme fréquemment aux fenêtres ou aux appuis de fenêtre?

La présence d’eau de condensation tient souvent à de mauvais gestes en termes de ventilation et à une trop grande différence de températures entre l’intérieur et l’extérieur. Il se forme fréquemment de l’eau de condensation sur les fenêtres de toit, car elles refroidissent particulièrement vite du fait de leur inclinaison. Si la condensation sur les fenêtres ne nuit pas à la santé dans un premier temps, elle peut néanmoins entraîner la formation de moisissures. Il n’est pas rare de trouver de la moisissure sur les fenêtres de toit. L’apparition de la condensation peut se prévenir par des mesures simples, comme la ventilation par à-coups déjà évoquée, idéalement trois à quatre fois par jour.

C) Y a-t-il de grands meubles, comme des penderies, qui se trouvent contre une paroi extérieure?

Mal placé, un meuble peut aussi favoriser la formation de moisissures et rendre leur présence difficile à détecter. Lorsque de grands meubles comme des armoires sont placés trop près de la paroi extérieure, la circulation de l’air peut être entravée. Si l’air chaud ne peut pas circuler devant les parois extérieures froides, le mur reste froid à cet endroit, alors que la chambre est chaude. Conséquence: il se forme de l’eau de condensation qui s’accumule contre la paroi extérieure – porte ouverte à la formation des moisissures.

D) Est-ce qu’il règne constamment une très forte humidité de l’air dans mon logement?

Les moisissures ont surtout besoin d’une chose pour se former: d’humidité. Plus l’humidité de l’air est élevée dans un logement, plus l’infestation de moisissures menace. Le phénomène a de quoi inquiéter à partir d’une humidité de l’air constamment élevée de plus de 70 %, par exemple dans le salon et les chambres à coucher, mais aussi les chambres d’enfant. Faire sécher son linge dans son logement ou avoir de nombreuses plantes dans une pièce, parmi d’autres pratiques, contribuent à augmenter l’humidité de l’air.

Quelqu'un essaie d'enlever la moisissure | Magazine VELUX

2. Reconnaître les signes caractéristiques de la présence de moisissures

Le pense-bête suivant vous permettra de reconnaître les signes de moisissures dans un logement:

  • Un air qui dégage durablement une odeur fétide, de moisi: si l’air de votre chambre dégage toujours une odeur fétide, de moisi, même après avoir aéré régulièrement, c’est le signe qu’il y a des moisissures entre vos quatre murs.
  • Présence de points ou taches noirs aux murs: les surfaces infestées par les moisissures se situent fréquemment aux angles des parois. On découvre souvent une coloration foncée au niveau des ponts thermiques, comme les appuis de fenêtre ou derrière les grands meubles.
  • Problèmes respiratoires: lorsque l’infestation de moisissures est déjà bien avancée, des problèmes de santé, des réactions allergiques ou des accès de toux peuvent survenir.

3. Tester les spores de moisissures

Il arrive parfois que des spores de moisissures se forment dans un logement, bien qu’on ait pris toutes les précautions. Si vous soupçonnez la présence de moisissures, il existe diverses méthodes pour tester les zones suspectes, sans avoir à recourir à un spécialiste. Étant donné que les moisissures ne se reconnaissent pas toujours d’emblée, un test de détection de moisissures peut permettre de lever le doute. Il indique si des moisissures sont présentes ou non, peut mesurer le degré d’infestation des moisissures dans l’air et, selon la catégorie de test, renseigner sur le type de moisissure auquel on est confronté. Bon nombre de tests sont faciles à utiliser, et vous n’aurez généralement pas besoin d’un professionnel pour les faire. Les méthodes de test suivantes sont les plus fréquemment utilisées:

Test du milieu de culture

Pour mesurer les moisissures à l’aide d’un test du milieu de culture, on place de petites coupelles avec des milieux de culture à plusieurs endroits du logement. Si des spores de moisissures sont présentes dans l’air, elles viendront se déposer et se développeront dans le milieu de culture au bout de quelques jours. En fonction du test, vous pouvez évaluer vous-même le résultat ou l’envoyer à un laboratoire. Le test du milieu de culture est la variante de test la plus fréquemment proposée: il est surtout indiqué lorsque les moisissures ne sont pas encore visibles de l’extérieur.

Méthode de la bande de test

Cette méthode, également appelée test de contact direct, consiste à prélever avec une bande de test un échantillon de la surface suspectée d’abriter des moisissures. Le test mesure les spores de moisissures de la surface testée et fournit le résultat au bout de quelques minutes à peine. L’inconvénient de cette méthode est que la bande de test ne réagit pas avec tous les types de moisissures, et par conséquent qu’elle ne les détecte pas tous.

Test de collecte de la poussière domestique

Le test de collecte de la poussière domestique se fait à l’aide d’un récipient collecteur qui est fixé à l’aspirateur. La poussière aspirée est ensuite envoyée à un laboratoire qui met en culture et analyse les spores de moisissures éventuellement présentes. Vous ne pouvez donc pas faire ce test de manière entièrement autonome, il vous faudra toujours faire appel à un laboratoire pour l’analyser.

Pour une investigation plus précise ou si l’infestation est d’ores et déjà importante, il est de toute façon conseillé de contacter un professionnel pour vérifier la présence de moisissures dans votre logement avec d’autres tests.

4. Enlever les moisissures

Si le test a confirmé la présence de moisissures, elles doivent être éliminées sans délai.

Selon le degré de gravité, veuillez procéder comme suit:

  • Moisissures superficielles: les moisissures présentes sur le métal, la céramique ou le bois peint peuvent être lessivées avec un nettoyant ménager avant d’être frottées avec de l’alcool éthylique. Laissez ensuite bien sécher la zone traitée.
  • Petites taches superficielles: commencez par les enlever avec des produits adaptés. Il existe cependant toujours un risque que des moisissures plus profondes, invisibles, se cachent derrière ces taches. Le mieux est d’observer les zones concernées après avoir éliminé vous-même les taches, et de demander par mesure de sécurité à un spécialiste de vérifier si des moisissures devaient de nouveau apparaître.
  • Surfaces infestées: à partir d’un demi-mètre carré, faites appel à un professionnel, par exemple un expert en construction ou un écobiologiste de la construction. En fonction du degré de sévérité, il faudra enlever le papier peint et éliminer la moisissure adhérant à l’enduit avant de pouvoir retapisser.

Quelle que soit la manière dont vous enlevez la moisissure, l’important est de cerner la cause des moisissures. En fonction de celle-ci, vous pourrez éviter ensuite les moisissures et prévenir une nouvelle contamination.

Partagez cet article
Haut de page