VELUX Schweiz AG
retour
Femme sous une lucarne dans la cuisine | Magazine VELUX

Matériaux de construction durables: les bons matériaux pour construire et rénover de manière écologique

Matériaux de construction durables: les bons matériaux pour construire et rénover de manière écologique

Les bâtiments ont une demi-vie de 30 à 40 ans et survivent souvent à plusieurs générations. Dans le contexte de la crise climatique et des défis qui y sont liés pour les prochaines années et décennies, cette réalité revêt une grande importance: il devient de plus en plus crucial de construire de façon durable. Parallèlement à leur besoin et à leur consommation en énergie, les matériaux de construction écologiques jouent aussi un rôle stratégique dans la durabilité des bâtiments. Mais sans connaissances techniques, il n’est pas si simple de savoir reconnaître des matériaux de construction durables et de les utiliser correctement. Servez-vous de notre guide pour poser les principales bases d’une construction durable!

Énergie grise: bilan de la construction durable

L’«énergie grise» désigne la quantité totale d’énergie qui est nécessaire à la fabrication d’un produit – par exemple la construction d’un bâtiment. En font notamment partie le transport, l’entreposage, la transformation et le montage, et enfin l’élimination ou le démantèlement des matériaux de construction. Avant que la consommation de courant, de chauffage et de gaz n’intervienne lors de son utilisation, une maison consomme dès sa construction une manne d’énergie qui peut se répercuter négativement sur le bilan environnemental.

L’énergie grise «engloutie» dans un bâtiment, bien que jouant un rôle important dans la durabilité du bâtiment, reste souvent le parent pauvre. Or, on peut nettement la réduire en utilisant des matériaux de construction écologiques et durables: ainsi, les matériaux de construction régionaux, peu gourmands en ressources et recyclables nécessitent beaucoup moins d’énergie dans le neuf ou la rénovation. Quiconque souhaite construire durablement doit tenir compte de ces points.

Une maison en bois en matériau durable sur un terrain vert | Magazine VELUX
Plus il y a d’énergie utilisée pour la production, le transport, le stockage et la fabrication des matériaux de construction, plus l’énergie dite grise d’un bâtiment est élevée.

Des matériaux naturels au service d’une construction écologique

Les matériaux de construction écologiques s’illustrent en premier lieu par les quatre aspects suivants:

  1. Ce sont des matériaux naturels, qui peuvent réintégrer le cycle naturel (recyclables). Le bois, par exemple, peut être réutilisé après avoir servi de matériau de construction, à des fins de chauffage ou de compostage. Mais pour que cela puisse se faire, il faut néanmoins que le point 2 soit rempli:
  2. Le traitement du matériau ne doit pas s’opposer au recyclage. Ainsi, on traitait auparavant le bois avec des agents de protection du bois et des pesticides pour le rendre plus durable – or, du fait des composants toxiques de ces produits, le bois traité ne peut plus être réutilisé.
  3. Plus l’approvisionnement des matériaux est régional, plus ils sont durables en règle générale. En effet, le transport des matériaux de construction est souvent très gourmand en ressources – plus les circuits sont courts, meilleure est l’empreinte écologique.
  4. Un matériau de construction biologique est souvent fabriqué à partir de matières premières renouvelables, et présente un écobilan positif.

Cela fait des millénaires qu’on utilise le bois comme matériau de construction. C’est un matériau de haute performance. En tant que matière première renouvelable, présente au niveau régional et facilement recyclable, il coche tous les critères d’un matériau de construction durable – dès lors qu’il n’est pas traité par des produits chimiques et qu’il n’intervient pas comme matériau composite problématique. Contrairement à l’acier ou au béton, le bois présente à la fois une certaine légèreté et une grande résistance. Il peut être assemblé rapidement sans produire trop de saleté et affiche aussi d’excellentes propriétés d’isolation thermique. En plus de ses caractéristiques physiques, ce matériau de construction écologique instaure un climat intérieur bienfaisant et un cadre de vie chaleureux.

Nous avons compilé pour vous ici une liste de matériaux de construction écologiques:

  • Bois
  • Liège
  • Terre à brique
  • Pierre naturelle
  • Roseau
  • Argile
  • Brique cuite

Parallèlement aux matériaux de construction à proprement parler, les peintures écologiques, par exemple à base de chaux, de craie ou d’argile, les vernis naturels à base de résines naturelles et les revêtements de sol écologiques font aussi partie des matériaux de construction naturels.

Matériaux isolants écologiques

Aujourd’hui, le marché allemand des matériaux de construction est dominé par des matériaux isolants synthétiques à base de pétrole et des isolants à base minérale. Ces matières premières sont bon marché et disponibles rapidement. En revanche, elles ne sont pas durables. Quiconque veut privilégier une construction écologique et un habitat durable se doit aussi d’utiliser des matériaux isolants alternatifs pour l’isolation et la protection thermiques. Que ce soit dans le neuf ou la rénovation écologique, les isolants naturels non seulement ont un impact positif sur l’écobilan, mais soutiennent aussi un climat intérieur et un habitat sains.

Une isolation écologique passe par exemple par les matériaux suivants:

  • Chanvre
  • Fibres de bois
  • Laine de bois
  • Jute
  • Gravier
  • Fibres de coco
  • Liège
  • Laine de mouton
  • Roseau ou herbe à éléphant
  • Paille
  • Foin
  • Cellulose

Néanmoins, une matière première naturelle n’est pas toujours synonyme de matériau de construction judicieux sur le plan écologique. Ceux qui construisent et rénovent une maison doivent se pencher avec précision sur le bilan écologique du matériau de construction supposé durable. Un matériau isolant qui est durable en soi perdra rapidement son bilan écologique positif du fait d’une consommation élevée en énergie lors de la production et des longs trajets de transport ainsi que des liants chimiques. Vous en saurez plus au prochain paragraphe.

Construction moderne vs. construction durable?

Lorsque les composants d’un bâtiment sont faciles à séparer et à remplacer, la conception durable d’un bâtiment s’en trouve simplifiée. Mais un bâtiment moderne, qui satisfaisait nos exigences actuelles et remplit les règles et normes en vigueur y parvient-il? Les tuiles, par exemple, sont souvent remplies d’isolants pour se conformer aux prescriptions actuelles avec de meilleures valeurs d’isolation. Les tuiles deviennent ainsi des matériaux de construction composites, qui ne peuvent plus être séparés après leur utilisation. Ces matériaux composites compliquent le recyclage des matériaux de construction individuels. L’effet sur l’efficience énergétique est donc positif, mais les matériaux de construction sont peu durables.

Le béton armé est un autre exemple. Aujourd’hui, il intervient presque partout comme matériau de construction. Pour être recyclées, les plaques en béton finies sont déchiquetées, l’acier est évacué et le béton est transformé en une sorte de gravier. Ainsi, le béton armé – bien que n’étant pas recyclable au sens classique du terme – peut être traité et réutilisé. Les matériaux isolants synthétiques, qu’on appelle polystyrène, font souvent partie intégrante d’une construction moderne. Ils présentent d’excellentes valeurs d’isolation, mais ne peuvent plus être décomposés de manière naturelle ultérieurement. En matière d’isolation du toit, précisément, certaines prescriptions et normes peuvent engendrer ainsi des exigences qu’un matériau de construction naturel ne peut guère satisfaire – si ce n’est au prix d’un investissement supplémentaire et de coûts plus élevés.

Isolation du toit avec des matériaux de construction durables dans un grenier | Magazine VELUX
Bien isoler son toit avec des matériaux de construction durables est un défi, mais qui peut se relever avec les bons produits.

Labels écologiques pour les matériaux de construction durables

Les déclarations environnementales des produits (abrégées EPD, de l’anglais «Environmental Product Declaration») font la transparence sur l’influence environnementale et la durabilité des matériaux de construction. Ces déclarations consignent de nombreux facteurs, par exemple, à quel point la production d’un matériau de construction ménage les ressources et consomme de l’énergie.

Parmi les labels connus pour les matériaux de construction écologiques, on trouve notamment le label écologique l’«Ange bleu», le label de durabilité Cradle to Cradle (C2C) ainsi que les labels Natureplus, l’Ecolabel Européen (EU Ecolabel) et l’ECO Institut. Le label FSC, quant à lui, certifie les bois issus d’une gestion forestière responsable et durable.

Les déclarations environnementales des divers produits ne doivent pas être envisagées de manière isolée. Il est important d’adopter une approche globale judicieuse et d’évaluer les divers facteurs dans l’ensemble du contexte de construction.

La durabilité dans le cas des fenêtres

Les fenêtres endossent un rôle à part dans des maisons durables. Si, auparavant, la fenêtre représentait typiquement un point faible dans l’isolation de la maison, aujourd’hui, elle peut être synonyme de gain énergétique passif – grâce au vitrage adapté, à un cadre isolé et à un montage de la fenêtre de toit dans les règles de l’art. Correctement posées et orientées au sud, les fenêtres peuvent même réduire les besoins en chaleur du bâtiment sur l’année et impacter ainsi positivement le bilan énergétique. Néanmoins, l’empreinte écologique et les matériaux durables utilisés sont différents d’une fenêtre à l’autre.

Un homme supervise la durabilité dans la production de fenêtres chez VELUX | Magazine VELUX
Les fenêtres VELUX utilisent exclusivement du bois issu de ressources forestières durables.

En sa qualité de plus grand fabricant de fenêtres de toit au monde, VELUX s’efforce de minimiser les déchets dès le processus de fabrication de ses fenêtres. Parallèlement à l’optimisation de la production afin de produire peu de déchets dès le départ, les restes de production sont recyclés ou utilisés comme combustibles pour une centrale. En 2019, 97% des déchets de produits ont été recyclés ou revalorisés, ce qui permet de ménager les ressources. En ce qui concerne le choix du cadre de fenêtre, on peut avoir recours à des matériaux de construction durables. En 2019, 99,6% du bois utilisé pour les fenêtres de toit VELUX en Europe provenait de forêts certifiées durables. Avec notre stratégie de développement durable 2030, nous nous engageons à compenser nos émissions de CO2 historiques et à atteindre la neutralité carbone en 2041.

L’empreinte écologique d’une maison

Le marché propose désormais un vaste choix de matériaux de construction écologiques. Chaque matériau de construction naturel présente des propriétés et des qualités particulières. Bien entendu, il est essentiel de concevoir un projet clair avant la transformation ou la nouvelle construction. Posez-vous les questions suivantes: quelle importance revêt pour vous l’utilisation de matériaux de construction écologiques ou de produits de construction durables? À combien s’élève votre budget? Quel rôle jouent l’esthétique ou la fonctionnalité des divers éléments? En collaboration avec un architecte ou un projeteur, analysez comment mettre en œuvre votre projet.

L’expérience montre qu’il faut savoir être conciliant. Construire un bâtiment avec 100 % de matériaux de construction naturels peut s’avérer un sacré défi. Les façades en bois, par exemple, ont un aspect tout à fait particulier, elles évoluent au fil du temps et grisonnent. Il faut aimer cela. Les matériaux de construction biologiques peuvent être plus onéreux sur le coup et leur utilisation plus complexe, mais ils marquent des points par leur écobilan positif, les économies de CO2 qu’ils entraînent et leur efficacité énergétique. Les matériaux de construction durables peuvent nettement réduire notre empreinte écologique. Pensez à l’avenir et construisez «durable» - sans conséquences préjudiciables pour l’environnement et la santé!

FAQ – questions fréquemment posées sur les matériaux de construction durables

Quels sont les matériaux de construction durables?

Le bois, l’argile, la brique cuite, la pierre naturelle, le roseau, le jute, la paille et le gravier sont des exemples de matériaux de construction durables, au même titre que les vernis naturels et les peintures à base de craie. Les matériaux de construction durables sont composés de matières premières renouvelables, facilement recyclables. Ils convainquant par leur fabrication peu gourmande en énergie. Idéalement, ils sont disponibles localement et nécessitent peu de transport.

Matériaux de construction écologiques: quels sont les labels qui existent?

«Ange bleu», Cradle to Cradle (C2C), le label FSC pour une gestion forestière durable ainsi que les labels Natureplus, l’Ecolabel Européen et l’ECO Institut sont des certifications ou des indicateurs de matériaux de construction écologiques.

 

Études de cas

  • Parcourez les projets de construction et de rénovation
  • Laissez-vous inspirer par les possibilités de créer un espace de vie confortable, douillet et sain
Partagez cet article
Haut de page