VELUX Schweiz AG
retour
Vue d'un puits de lumière avec de la condensation sur la vitre | Magazine VELUX

Eau de condensation sur les fenêtres de toit - que puis-je faire?

Eau de condensation sur les fenêtres de toit - que puis-je faire?

Vous vous en êtes certainement déjà aperçu, en particulier après une nuit froide: lorsque, comme à votre habitude, vous jetez un œil à travers votre fenêtre de toit le matin, vous remarquez que des gouttelettes sont apparues notamment sur le bord inférieur et dans les coins. Il s’est formé de l’eau de condensation sur votre fenêtre de toit. Cela ne signifie nullement que vos fenêtres présentent des défauts. Elles sont tout simplement très bien isolées. Néanmoins, il vous faut faire quelque chose contre l’eau de condensation, car elle peut provoquer des moisissures dans les pièces d’habitation.

Comment l’eau de condensation se forme-t-elle sur les fenêtres de toit?

L’eau de condensation, également appelée condensat, se forme lorsque de l’air à la fois chaud et humide entre en contact avec une surface plus froide. L’air refroidit, si bien qu’il ne peut plus absorber l’eau aussi bien. Résultat, l’eau s’accumule sous forme de film avant tout sur les surfaces froides et lisses, à l’instar des fenêtres ou des miroirs. C’est pourquoi on a aussi coutume de désigner ce condensat par «eau de ressuée».

En principe, ce phénomène atmosphérique est tout ce qu’il y a de plus normal, même s’il se produit bien plus souvent qu’auparavant dans nos logements actuels. La raison en est simple: les maisons, tout comme les fenêtres de toit, sont généralement bien mieux isolées que dans le temps. Si les maisons plus anciennes sont encore volontiers des «passoires à air» de nos jours, on ne peut plus en dire autant des nouvelles constructions ou des maisons qui ont été rénovées. Ce qui est une bonne nouvelle pour le bilan thermique et énergétique a cependant des incidences sur votre climat intérieur. En effet, lorsque tout est parfaitement isolé et que l’air ne peut plus librement circuler, c’est à ce moment-là que se forme de l’eau de condensation à la surface des fenêtres. Plus la différence de températures entre l’intérieur et l’extérieur est importante, plus il se forme de condensat. C’est pourquoi cet effet se produit plus souvent en hiver, ou après une douche chaude dans la salle de bains, ou une utilisation de la cuisine. Les fenêtres de toit en premier lieu sont fortement touchées par la condensation. Étant donné qu’elles sont installées en position inclinée, le condensat parvient encore mieux à s’accumuler à leur surface lorsque l’air chaud monte.

La formation de moisissures, conséquence de la condensation sur les fenêtres

En soi, le condensat n’est pas dangereux pour la santé. Il peut cependant entraîner des problèmes sanitaires – notamment en formant des moisissures dans les pièces. Un air durablement trop humide représente un véritable paradis pour les spores de moisissures. Ils prolifèrent alors sur les cadres en bois, les surfaces en silicone, et plus tard aussi sur les murs humides. Si vous remarquez des moisissures sur vos fenêtres de toit, n’attendez pas pour agir! Des fenêtres humides, c’est une chose, des murs humides, c’en est une autre! Les moisissures peuvent aussi détruire durablement la structure du bâtiment. De plus, les occupants souffrent souvent d’allergies ou de difficultés respiratoires en présence de moisissures. Pour éviter d’en arriver là, il faut toujours essuyer l’eau de condensation présente à la surface des fenêtres. Vous pouvez utiliser un nettoyant spécial moisissures pour éliminer les petites traces de moisissures déjà présentes. Si l’infestation est étendue, l’aide d’un professionnel est incontournable. Sachez en outre que les fenêtres de toit de VELUX sont prétraitées par une imprégnation fongicide. Pour que cette protection n’ait pas à entrer en jeu, il faut avant toute chose ventiler!

Comment éviter l’eau de condensation sur ses fenêtres de toit

Pour éviter qu’il ne se forme du condensat, vous devez aérer régulièrement toutes les pièces. En la matière, il n’y a qu’un mot d’ordre: la ventilation dite par à-coups! Mettre les fenêtres en position basculante n’a pas le même effet. Même les fenêtres qui restent toute la journée en position basculante en hiver ne contribuent pas à instaurer une climat intérieur sain. Au contraire, les pièces se refroidissent. C’est pourquoi vous devez aérer complètement votre logement et créer des courants d’air trois à quatre fois par jour. Cinq minutes suffisent pour remplacer l’air vicié sans refroidir le logement. Dans les combles, il est même indiqué de ventiler par à-coups toutes les deux heures en période critique. La ventilation transversale, c’est-à-dire l’ouverture de deux fenêtres qui se font face dans la maison, s’avère particulièrement efficace.

Le climat intérieur est également déterminant contre l’eau de condensation à la surface des fenêtres de toit. À cet égard, la température idéale est de 21°C. L’humidité de l’air doit s’établir entre 40 et 50 %. L’isolation thermique des fenêtres de toit peut contribuer à asseoir ces conditions. Volets roulants et stores énergie permettent de mieux contrôler la température intérieure et l’isolation thermique. Ces dispositifs maintiennent la température intérieure à un niveau constant et empêchent la condensation à la surface des fenêtres de toit.

Conseils en cas de fenêtres de toit présentant de la condensation

Les études montrent que plus de 60 % des gens n’aèrent pas assez souvent. Par chance, il existe des techniques et des fenêtres intelligentes qui peuvent vous simplifier la vie. Une maison bien isolée doit aussi avoir des fenêtres intelligentes. Désormais, on trouve même des fenêtres si intelligentes qu’elles peuvent être ouvertes par commande radio pour la ventilation par à-coups ou s’en charger automatiquement. Les systèmes Smart Home commandés par capteurs mesurent l’humidité de l’air et ouvrent automatiquement les fenêtres si nécessaire. De même, avec une fenêtre de toit équipée d’un système de ventilation, vous n’avez plus à vous soucier de la ventilation par à-coups et de l’eau de condensation sur les fenêtres de toit. Grâce au vent et aux différences de températures, les éléments de ventilation à régulation automatique assurent une ventilation permanente. Dans ce domaine, les fenêtres de toit avec récupération de chaleur peuvent aussi faire en sorte que l’eau de condensation à la surface des fenêtres de toit appartienne au passé.

Partagez cet article
Haut de page